Ototeman

by Entheos

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Ototeman via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 14 days

      $10 CAD or more 

     

  • Ototeman T-Shirt
    T-Shirt/Apparel

    Gildan Ultra Cotton pré-rétréci / pre-shrunk. Vert Military / Military Green. Ototeman album artwork + logo/album name stamp in the back.

    Sold Out

1.
2.
09:51
3.
05:56
4.
5.
6.
7.

about

L'album Ototeman a été enregistré en mai 2014 à l'église orthodoxe russe de Rouyn-Noranda et Produit par Annatar.

Atondo Musique, 2014

credits

released January 7, 2015

Simon Fortier St-Pierre: Guitares, basse additionnelle
Jessy Normand: Percussions, guitare acoustique à la fin de La Mort Solaire
Daniel-André Bélanger: Basse
David Caron-Proulx: Voix, guitares, basse additionnelle, textes
Jean-Lou David: Voix sur Ouréa, La Mort Solaire et Lecture Solaire, textes
Annatar: Guitare et basse additionnelle, voix additionnelle sur Vagues de Givre, Lecture Solaire et Les Titans

Merci à Jeremy Samuel pour la création des pochettes et de l'estampe du groupe.

tags

license

all rights reserved

about

Entheos Rouyn Noranda, Québec

contact / help

Contact Entheos

Streaming and
Download help

Track Name: Les Titans
L’écart est futile entre larve et titan
pourquoi s’en affligent-elles autant?

Les titans s’élèvent et périssent
Resplendissant d’une violente tristesse
de plonger leur errance entre les plans
souillés par les larves et leurs regards affamés

Elles ressentent leur essence infinie
pleurent d’avidité à leur égard
mais les traquent sans relâche
Miroitées de misère devant leur grâce

Ils se fondent aux monts et aux océans
transcendant les cieux et les êtres
Ils se fondent aux larves
aussitôt brisés, torturés, altérés.

Les titans s’élèvent et périssent
mais je sauve leur essence
Je suis l’instant entre l’œil et le grandiose
le passage de l’inconnu à la mort

Texte: David Caron-Proulx
Track Name: Ouréa
Je ne suis la souche d’aucun départ
J’ère, je plonge, j’oublie.
Oublier la nature de ma plainte et tordre ma foi dans l’absolution.
Track Name: Rêve de Grandeur
Je bâtis un monde qui n’en vaut pas la peine
Là où l’on espérait me rendre méthodique
Un monde vaste et clair ou je suis maître unique
Labyrinthe fermé où je ne vois qu’à peine

En son centre siège l’indicible
Une tour immense, perçant le ciel osseux
Titan démesuré n’aspirant qu’à mieux
Projetant tout autour une ombre terrible

Ses murs s’élèvent et puis fanent en de perpétuelles torsions
Suivant l’unique cadence, tremblante arythmie d’émotions

Au lieu de balcons s’étirent des pointes visant les cieux
S’empilant en une folle ascension

Les fenêtres vomissent les derniers soldats d’une armée infinie
Ces cloisons ne leur offrant aucune autre issue que ces trous difformes en constante montée

L’univers angoisse face à l’impensable structure
Et comme consolation je lui offre le néant
En un puissant et grandiose cri, j’achève le règne du matériel
Pour qu’enfin débute une ère où tout est rien.

Texte: David Caron-Proulx
Track Name: La Mort Solaire
L’horizon est grand, ici
Comme les siècles de l’hiver
les hommes ne marchent plus que pour marcher
et cette terre est pleine encore de nos errances
C’est la marche, lente
Et qui n’en finit plus
Sur des suites de plaines
À perte de vue.
Le ciel du nord ici
A quelque chose de tragique
Les nuages sont tristes de leur migration
Et c’est long
Et l’on ne se sent plus parfois la force de continuer
Le monde se gonfle, l’air gagne en densité
Le marcheur rêve à son foyer
Il a froid
Le sol craque
Il n’a plus que son rêve pour lui
Et la nuit bientôt
Pour le sertir dans la légende.
Et quand il s’arrête un moment
Le souffle court comme les bêtes
Et que le souvenir lui revient
Du chemin parcouru
Il prête l’oreille au vent
Entend
Comme une plainte en lui
La rumeur vague et lente de son pays
L’horizon est grand, ici
Comme les siècles de l’hiver
Et cette terre est pleine encore de nos espoirs.

Texte: Jean-Lou David
Track Name: Lecture Solaire
Le soleil se lève mais les astres sont tombés
C’est comme pour la nuit venue
Retrouver
Les siècles à la loupe de nos genèses spatiales
Et dans les trames du temps, les méandres
parfois des vertiges en queue de galaxie
Les victoires crève-cœur contre les mauvais dieux
Les victoires
Sur les délires chaque fois
Le soleil se lève
Mais c’est la Grand’ déboite maintenant
C’est l’univers en étincelles et qui tend son filet
Où pétillent les êtres du possible

Le soleil rayonne des sigles inconnus
Le ciel s’éponge en volutes électriques
C’est pour nous sans doute qui sommes les yeux…
Moins la clé du code…

Texte: Jean-Lou David
Track Name: Parasite Asservi
Formes fabuleuses et couleurs vives
l'horizon se dissout.
Brumes monocordes tristement précises
ravivées d'un oubli…

Je ne sais rien.
Je ne vois rien,
rien d'autre que ces brumes
imprégnées de mon corps…
Guidé par d'aveugles sentinelles
je sombre

mon esprit se dissout.

Musiques pures et vifs effluves
perdus a jamais
altérées par ces brumes trop denses
desquelles je dépends
parasite asservi

Je veux renaître pour ne voir en tout qu’un amalgame de pureté.

Texte: David Caron-Proulx